Jeu de Base, Étiquette & Questions de Sécurité

   
  
Vous pouvez copier, modifier, adapter cet article à vos fins.
C’est peut-être tout simplement une bonne lecture!
Les énoncés ne sont pas des règles d’or.  
Cet article se veut être une d'introduction pour ceux qui n'ont pas encore leurs propres trucs sur l'organisation de base du jeu, ou l'établissement des règles d'étiquette et de sécurité.  C’est un départ.  

Semblerait-il que tous ceux qui initient ou organisent un programme de Pickleball dans leur communauté font face certains problèmes.  
Trop de joueurs pour le nombre de terrains disponibles.  
Les joueurs sont de niveaux de compétences variées.  
Ces sujets sont discutés dans cette section.

Les règles d’étiquette et de sécurité  

Le but de cet article est d'aider les personnes qui démarrent ou gèrent un club de Pickleball à comprendre quelques options pour aborder les deux premières questions et d’identifier certaines « des règles de comportement qui mènent à l’étiquette et la sécurité du Pickleball.
Nous examinerons ces points un après l’autre. Ceci sont mes opinions....vous pouvez les accepter aussi bien que de les rejeter.  

Trop de joueurs pour le nombre de terrains disponibles  
 
Les nouveaux clubs font face à deux problèmes : soit le manque de terrains ou un temps limité d’utilisation de terrains lorsque ceux-ci sont partagés avec les joueurs de tennis, ce qui finalement revient à la même chose. Compte tenu de la popularité et la croissance explosive du Pickleball, le manque de terrains est une réalité auquel nous devons faire face et les solutions proposées sauront irriter certains.
C’est la vie, mais il y a très peu de bonnes solutions qui nous amènent à une utilisation maximale des terrains avec un nombre limité de terrains et d’heures d’utilisation.  

Établir un niveau de jeu est peut-être le plus facile. Vous choisissez, pour les nouveaux joueurs un (ou deux terrains, si vous avez suffisamment de joueurs) et un autre terrain pour des joueurs plus avancés. Quatres joueurs jouent un match. Les gagnants se séparent pour jouer leur deuxième partie avec deux autres joueurs. Un gagnant ne peut que gagner deux matchs d’affilés ; hors une rotation de trois joueurs se fera à ce moment. (Un seul joueur de l’équipe gagnante vient de jouer sa première partie, son partenaire qui vient de gagner son deuxième match et les perdants quittent le terrain).   Lorsque vous quittez le terrain, assurez-vous de faire une rotation des raquettes.  

Si vous avez un gros groupe de joueurs, vous pouvez commencer avec un tirage au sort. Les quatre premiers jouent et les autres joueurs placent leur raquette en ordre du tirage...de 5 à.....sur le long de la clôture ou d’un mur. Après le premier match, les quatre joueurs suivants prennent leur raquette pour jouer; les quatre premiers joueurs remettent leur raquette à la fin de la ligne de raquettes.  

La rotation faite avec des chaises (presque la chaise musicale!!!!) est identique à celle de la raquette. Les joueurs sont assis sur une chaise et avance au fur et à mesure que les joueurs débarquent du terrain. Quel que soit le système utilisé (raquettes ou chaises), lorsque la rotation de joueurs est complétée, les joueurs peuvent retourner à la fin de la ligne, ils veulent éviter que les quatre mêmes joueurs soient toujours ensemble.
On peut aussi établir des règlements afin d’éviter que les mêmes quatre joueurs soient toujours ensemble si c’est un problème qui existe dans votre Club.  
Un «  Round Robin » (RR) est aussi une belle façon de mélanger les joueurs. Voici  la façon qu’un Round Robin se déroule: les joueurs s’inscrivent sur une liste numérotée. Les joueurs doivent se rappeler de leur numéro. On rédige alors une feuille de jeu correspondant au nombre de joueurs inscrit sur la liste. Vous recherchez votre numéro sur la liste et jouez avec les joueurs qui ont les numéros qui correspondent. À chaque partie, vous recherchez votre numéro sur la liste et jouez avec de nouveaux partenaires. Vos partenaires sont différents pour chaque partie.  Si un nombre impair de joueurs est inscrit, il est possible que vous ayez à manquer un match. Vous devez avoir une feuille pour chaque joueur inscrit. En général, nous gardons des feuilles d’inscription pour le RR de 6 à 35 joueurs ici à Palm Creek (AZ). Vous pouvez aller sous l’onglet...Jeu Organisé RR ... pour trouver des feuilles d’inscription pour un RR.  

Un bon ami, qui passe ses étés à Reno utilise la méthode de rotation du tableau blanc. C’est une approche différente pour s’assurer d’une rotation des joueurs. Ils ont quatre terrains à Reno, mais le système peut être adapté et fonctionne bien avec 3 terrains. Sur les deux premiers terrains, les joueurs inscrivent leur nom sur le tableau près du terrain. Les joueurs ajoutent leur nom au bas de la liste. On choisit les noms en descendant sur la liste en effaçant les noms de joueurs choisis. Les gagnants du match reste sur le terrain, se séparent et les deux prochains joueurs inscrits sur la liste se joignent à eux. Vous pouvez laisser le troisième terrain pour des joueurs plus avancés ou < agressifs>. N’importe quel joueur (niveau) peut jouer sur ce terrain, mais on peut s’attendre à une raclée. Sur ce troisième terrain, c’est un défi par partenaires. Les gagnants restent sur le terrain (sans se séparer) et jouent un maximum de deux matchs.   En gardant les gagnants ensemble, vous ne diluez pas le niveau de jeux en séparent deux bons joueurs et les associant potentiellement avec deux joueurs de moindre calibre.( Nous n’avons jamais utilisé ce système, mais d’après la personne qui l’utilise , un ancien président du Club de Palm Creek, ça fonctionne! Nous aimons vraiment le concept pour trois terrains ; ça pourrait fonctionner aussi avec deux terrains si vous avez suffisamment de joueurs de même calibre.  
  
    
Les joueurs sont de différents calibres

Les joueurs moins avancés n’aiment pas nécessairement jouer avec des adversaires plus avancés qu’eux; ils n’aiment pas manger une raclée!! Parfois, malheureusement, les joueurs plus avancés refusent tout simplement de jouer avec des joueurs moins aguerris. C’est vraiment impoli et ce geste ralentit vraiment le rythme d’apprentissage, car une des façons pour un nouveau joueur de s’améliorer est de jouer avec de meilleurs joueurs.

Les joueurs avancés peuvent s’attendre à jouer des matchs compétitifs durant les périodes de jeu “de même niveau” de compétence, mais n’ont vraiment pas le droit de refuser de jouer lorsque c’est du jeu libre à compétence mixte. C’est vraiment un problème délicat et difficile à résoudre.  
Assurez-vous d’avoir des périodes de jeu différentes pour la pratique libre et aussi pour des joueurs plus aguerris.  
N’hésitez pas d’évaluer et de classer vos joueurs. Je vous recommande fortement d’aller à la section classement par compétences (2.0, 2.5, 3.0 jusqu’à 5) plutôt que d’utiliser un système de « À » « B » « C » ou de Débutant, Intermédiaire et Avancé.  
Pourquoi? Parce que le système d’évaluation des compétences est basé sur des critères spécifiques et bien définis. On peut vraiment expliquer à un joueur les éléments requis pour être classés un 3 plutôt qu’un 2.5. Chose qui n’est pas possible avec les autres classifications.  
Dans notre Club à Bend, nous avons quelques joueurs qui sont classés au niveau 4 et quelques exceptions au niveau 4.5. La plupart n’ont pas tout à fait atteint le niveau 3.5. (Ceci est vraiment typique d’un nouveau club).
  
Vous pouvez organiser des Round Robin si vous avez suffisamment de joueurs du même classement.  
 Sinon, si vous avez que quelques terrains, vous pouvez en assigner un pour les joueurs intermédiaires et l’autre pour les joueurs plus avancés (ne prenant pas le classement officiel en considération) en donnant le choix aux joueurs d’attendre pour le terrain sur lequel ils veulent jouer. Si vous avez trois terrains, vous pouvez aussi en réserver un pour les joueurs débutants, intermédiaires et avancés dépendant du nombre de joueurs que vous avez dans chaque catégorie. Se référer à la section 1(a) pour de plus amples renseignements sur ce sujet.  

Étiquette 

Un petit rappel que le Pickleball, ce  n’est qu’un jeu! Ce n’est pas une question de vie ou de mort, ce n’est pas une profession. Personne ne gagne sa vie avec le Pickleball.  Votre style de vie ne changera pas aujourd’hui par le fait que vous avez gagné ou perdu un match amical. Nous devons tous nous rappeler que nous jouons un jeu et les principes suivants sont basés sur ce fait.  
  
  
Il est toujours bon de se présenter au début d’un match particulièrement si on ne connaît pas nos adversaires. Si vous les connaissez, vous pouvez tout simplement les saluer en levant notre raquette vers eux ou toute autre façon que vous voulez juste en guise de reconnaissance qu’ils sont là.  
On joue avec des joueurs de calibre différent lorsqu’on joue en pratique libre (niveaux de classements différents). On ne se plaint pas! La règle d’or...on démontre l’esprit d’équipe. Si vous êtes un joueur de calibre vraiment supérieur et que vous avez peu de temps à votre disposition et s’il y a un terrain pour les joueurs avancés, dirigez-vous à celui-ci et attendez à votre tour pour un match plus équilibré.
En tout cas, évitez le gémissement ...ça vous fait paraître comme un vieux bougon!  

Si vous jouez contre une équipe qui a un joueur vraiment plus fort, jouez sur ce joueur. Demain, vous aurez déjà oublié qui a gagné le match, mais si vous jouez sur le plus fort, les chances sont que vous aurez appris quelques choses.  
Si VOUS êtes le plus fort des quatre joueurs, jouez sur le plus faible avec des retours qu’il peut frapper; les chances sont bonnes qu’il apprendra plutôt que de le décourager. Vous pouvez même demander au joueur quels sont les éléments de son jeu qu’il aimerait améliorer (retour de la balle, les lobs, le revers...) et travaillez sur ces éléments.  

À la fin d’un match, trouvez quelques choses de positif à dire à vos opposants au filet.         
 «Bon match » n’est peut-être pas très approprié et mitige vos efforts d’être un bon sportif lorsque le pointage était de 11 à 0.  Mais on peut facilement admettre qu’il y a eu de  bons coups ou de bons échanges ou que le Pointage ne reflète vraiment pas la qualité du match. Le minimum que vous pouvez dire serait « merci d’avoir joué avec nous ». Ne quittez jamais le terrain sans avoir salué l’équipe adverse. 
 
Si la balle est « OUT » et est de votre côté, appelez-la « OUT ». Si vous êtes en doute, donnez le bénéfice à votre adversaire. C’est difficile à faire lorsqu’un match est serré, mais faites-le quand même. Si votre adversaire n’adhère pas à ce principe, prenez une bonne respiration et faites-le malgré tout lorsque c’est votre tour. (Je ne suis pas parfait sur ce règlement, mais je travaille à m’améliorer) .

Si vous ou votre partenaire entrez dans la ZAC, admettez la faute vous-même. Soyez prudent d’appeler une faute de service ou une faute dans la ZAC contre votre adversaire; il faut être prêt d’admettre que notre vision n’est peut-être pas le 20/20 que nous avions il y a quelques années ! Un service illégal ou encore, un pied sur la ligne de service à une distance maximale de 44 pieds ou de 23 pieds à la moindre distance, il faut peut-être en laisser passer quand on considère que lorsque l’on cherche nos clefs d’auto le matin, ça nous prend nos lunettes qui sont déjà sur notre tête!!!  
Ne demandez jamais et n’acceptez jamais l’avis d’un spectateur sur un appel de ligne.  
  
  
 Si les spectateurs font des commentaires sur le jeu, même si c’est normal et agréable, demandez-leur de se restreindre particulièrement si ces commentaires sont à voix élevée, dérangeante ou encore hostile, même s’ils vous supportent.  
Ne jamais être hostile, crier ou être sarcastique envers son partenaire ou vos  adversaires. Je le répète, JAMAIS, mais nous reconnaissons que ce n’est pas toujours facile!  

Il va de soi que les mesures de politesse de la vie courante s'appliquent sur le terrain. Aussi ridicule que ça semble, nous nous devons de le mentionner, car nous avons été témoins de joueurs qui se font un plaisir d'éructer tellement fort qu’ils dérangent les joueurs quatre terrains plus loin! Sachons respecter ceux qui nous entourent.  

Taquiner vos adversaires fait partie du Pickleball. C’est un des éléments qui nous différencie de nos amis plus conservateurs et réservés, les joueurs de tennis. Mais faites bien attention de ne pas blesser quelqu’un qui est sensible ou qui ne prend pas bien la mesquinerie ou que vous ne connaissez pas. On devrait ne pas être obligé de le mentionner, mais n’agacez pas quelqu’un qui souffre d’un handicap soit physique ou mental, ne faites pas de déclarations raciales ou politiques.  
  
Par ailleurs, félicitez toujours les gens pour un coup ou un match bien réussi.  
Jouez votre de votre mieux contre un adversaire de taille, mais travaillez sur les points sur lesquels vous voulez vous améliorer contre un joueur plus faible.  Lorsqu’on veut travailler sur un élément de notre partie, tel notre service, on en avise notre partenaire et il saura qu’il y a de bonnes chances que des erreurs se produisent. En avisant votre partenaire de vos intentions, il saura à quoi s’attendre.  Récemment, j’ai joué avec un partenaire qui m’a dit« oui, mais je veux vraiment gagner ce match » lorsque je lui ai fait cette proposition; nous avons alors joué un match compétitif que nous avons gagné contre une équipe de même calibre ; ma pratique a été remise à plus tard.  

Ne prenez pas avantage de vos adversaires qui ont des contraintes physiques lorsque vous jouez pour le plaisir. Si quelqu’un par exemple n’est pas capable de retourner en arrière du terrain à cause d’une condition physique, pourquoi lui envoyer un lob par-dessus la tête? Vous gagnez quoi en faisant ce geste? Vous ne gagnez sûrement pas le respect de votre adversaire. Pourquoi ne pas jouer sur la force de ce joueur? Votre adversaire est peut-être un ace à la ZAC et vous avez des chances non seulement d’avoir de bons échanges, mais aussi bénéficier de leur expertise dans cette position. (Sûr et certain que c’est tout à fait une autre histoire dans un tournoi et même là on retrouve des exceptions. C’est une question de se sentir bien dans sa peau et vice versa...après tout ce n’est qu’un jeu).  

À la fin d’un match, restreignez-vous de faire des commentaires sur le jeu de votre partenaire ou de vos adversaires. Ne tombez pas dans le piège. NE FAITES PAS DE COMMENTAIRES. C’est qui, qui vous a délégué instructeur du terrain aujourd’hui? La plupart des joueurs n’apprécient et ne veulent pas de commentaires sur leur technique de jeu et en général reçoivent très mal ces commentaires. Même s’ils en font la demande, méfiez-vous.

Éventuellement, vous atteindrez le niveau de joueur senior ou devrais-je dire joueur chevronné. En quelques années de pratique seulement (et heureusement que quelques années, car plusieurs d’entre nous  ont que quelques années devant nous) vous aurez hérité du privilège et aussi de l’obligation de donner des conseils lorsqu’on vous le DEMANDE, si vous croyez vraiment que le joueur qui vous demande est vraiment sincère. Chaque joueur réagit de sa propre manière devant une telle situation, mais si vous choisissez de donner un conseil, donnez-en qu’un à la fois. Laissez le joueur travailler sur ce point. Vous aurez toujours la chance de revenir sur un autre point plus tard.  

Sécurité  

Ne jouez pas au-delà de vos capacités. (JUSTE UNE AUTRE PARTIE...a causé beaucoup trop d’accidents).  

Hydratation:Ça veut dire de boire de l’eau. Oui, VOUS tous.  Particulièrement en Arizona où les gens ne semblent pas transpirer ...mais l’hydratation s’applique partout. Buvez avant même d’avoir soif autrement, il est vraiment trop tard.  

Faites des exercices d’étirements avant et APRÈS avoir joué. Oui, oui, oui...on le sait tous, mais peu le font!!! Soyez avant-gardiste et faites-le après aussi.  
Ne balayez pas la balle à votre adversaire à moins que le filet soit suffisamment élevé du sol pour que la balle passe sous le filet sans problème.  

Lorsqu’une balle est frappée d’un autre terrain sur votre terrain, ARRÊTEZ LE JEU IMMÉDIATEMENT. Ceci s’applique aussi lorsque vous entendez « BALLE SUR LE TERRAIN » arrêtez.....voir section « c » ici-bas.  

Si vous frappez une balle sur un autre terrain, CRIEZ immédiatement « Balle sur le Terrain ». N`allez pas sur un autre terrain à moins que le jeu soit arrêté. Si une balle se dirige sur un autre terrain, ne courrez pas après celle-ci sur l’autre terrain. Arrêtez-vous, criez « Balle sur le Terrain » laissez les joueurs de l’autre terrain fréter leur jeu et rattraper la balle en question.  
Si vous devez traverser un terrain sur lequel un match se joue, soit pour quitter ou vous rendre à un terrain, attendez que le pont soit fait et demandez la permission de traverser le terrain. C’est peut-être un point qui s’adresse à l’étiquette et à la sécurité du jeu, mais j’ai choisi de l’inclure ici, comme c’est le cas pour certains autres points, parce que c’est évidemment dangereux de le faire.  
Si une balle brise, retirez-la en toute sécurité du terrain.  
Si quelque objet quelque  se soit tombe sur le terrain, retirez- le aussi rapidement que possible.  
Si vous observez des signes de faiblesse, étourdissement ou de manque de  concentration de la part d’un joueur, surveillez-le et n’hésitez pas de recommander qu’il prenne une pause.  
Si vous voyez quelqu’un qui n’est pas bien chaussé...sandales, souliers à semelles de cuir, souliers de course...arrêtez le jeu. Une mauvaise chaussure est un accident en attente.  
Si vous êtes près de votre partenaire avec la chance de faire un « slam » ou vous pouviez le frapper accidentellement avec votre raquette, laissez la balle tomber, perdez le point , arrêtez le jeu.  Faites bien attention de ne pas frapper votre partenaire et soyez toujours conscient de sa position sur le terrain.  
  
Si vous pouvez revenir en arrière du terrain d’une façon plus sécuritaire que votre partenaire pour prendre une balle haute ou un lob, faites-le. La situation inverse s’applique aussi bien.  
Lorsque vous retournez en arrière du terrain pour aller frapper un « lob », tournez-vous pour courir. NE RECULEZ PAS PAR EN ARRIÈRE....c’est vraiment la façon la plus facile de tomber et de se blesser. C’est un des éléments de sécurité des plus importants qui doit-être répété souvent pour les nouveaux joueurs.  
Un rappel qu’il n’y a aucune balle qui vaut la peine de se blesser. Le plongeon, c`est vraiment réservé pour la piscine!!!  
Si quelqu’un tombe sur le terrain...le jeu s’arrête immédiatement, et ce, jusqu’à ce qu’on soit satisfait que tout soit sous contrôle.

Si vous faites partie d’un Club de Pickleball organisé, vous vous devez d’avoir une trousse de premiers soins
et si vous êtes chanceux, un défibrillateur. Il est important d’avoir quelqu’un qui est entraîné et certifié sur l’utilisation du défibrillateur; assurez-vous aussi que quelqu'un est  certifié dans les techniques de réanimation (RCR). 
Assurez-vous d’avoir un programme de formation annuel pour augmenter le nombre de  personnes qualifiées sur les deux techniques.